Activamains & Cerebello :: KelaMaiMai Designs


1 brassière 4 looks

marin3.jpg marin2.jpg marin1.jpg marin4.jpg

La brassière est terminée et je me suis aussi lancée dans la réalisation d’un béret et de chaussons coordonnés.J’ai testé plusieurs nouveaux petits trucs:

-le montage provisoire au crochet (brassière commencée au milieu du dos)

- anneaux marqueurs aide-mémoire: pour s’en sortir avec les diminutions du devant

-joindre 2 fils en les feutrant

-joindre 2 fils (changement de couleurs) en les croisant (utilisé pour le béret)

-tisser la fil en attente sur le côté pour ne pas avoir un long fil qui pend et risquer de se prendre les doigts dedans

-rentrer les fils en suivant/repassant par les mailles tricotées pour un résultat invisible.

Résultat, une brassière sans coutures et un bébé heureux!

marinberetdos.jpg marinbebe.jpg


Mama Africa

mamaafricapoupe.jpg Voilà le dernier volet du concours « 2000 poupées vers l’an 2000″ (voir articles précédents: Yipee…j’ai gagné un concours et Charlie’s geisha’angles )

A l’époque j’avais acheté un lot de tissu chez C&A (magasin suisse qui possédait encore un beau choix de tissu à l’époque) avec des impressions ethniques. Je ne sais pas si c’était d’inspiration indonésienne ou africaine, mais ça m’a inspiré pour faire cette simple poupée.

Le tissu pour la peau est une cotonnade de chez IKEA qui avait été teinte en brun au préalable. Le modèle est simplissime. Les cheveux sont fait de laine noire brodée en une sorte de point de bourdon ou de noeud.

Les bords de la robe ont été embellis de frises que j’ai a disposition sur ma machine à coudre. J’adore cette poupée et son bébé car elles dégagent un quelquechose de plus humain qu’une poupée de plastique. J’espère qu’elle aura fait le bonheur de quelqu’un.


Chez les vikings

J’ai trouvé beaucoup de blogs et sites qui évoquent le livre de Elsebeth Lavold « Viking patterns for Knitting ».

J’ai acheté ce livre (en allemand) il y a 7-8 ans et avait demandé à ma mère de me tricoter une de ces superbes pull à l’époque. J’adore les « pulls à tresses » (torsades) et ce style m’a particulièrement plu.

pullviking.jpg 

(Le pendentif est un marteau de Thor (dieu viking) que j’ai acheté au Danemark.)

Lisant le blog Trikotruc à ce sujet  , j’ai tilté sur la conclusion « … et dire que ces manieurs à poils longs d’armes pointues ne connaissaient pas l’aiguille ! ».

Ayant visité le Danemark en 2005, dont 2 musées de plein air dédiés aux vikings, je n’ai effectivement pas vu l’ombre d’une aiguille…à tricoter. Mais à cette époque ils savaient faire de belles choses aussi. Visitez donc p.ex. le marché viking à Ribe (il y a une vidéo sur le site).

 wirweben.jpg

http://www.wirweben.de/Brettchenweben/brettchenweben.html

J’ai découvert leur technique médiévale du tissage avec des cartes (Brettchenweben en allemand et card  ou tablet weaving en anglais).J’ai trouvé un site allemand spécialisé en la matière Ils vendent aussi de la laine entre autre teinte naturellement, mais aussi à filer soi-même.
Au centre viking de Ribe il y avait des femmes qui faisaient des bonnets comme sur le site de Flinkhand shop. La technique semblait vraiment intéressante.Agrémenté d’une bordure, ils en deviennent encore plus jolis.Cet autre site propose plein de livres en la matière…c’est une technique que j’aimerais bien essayer une fois.


Assembler un col : mon petit plus

col.jpg

Peut-être connaissez-vous la technique du col tricoté à-part puis assemblé au pull. On préconise de tricoter 2-3 rangs en coloris contrastant, puis de les repasser et les défaire lors de l’assemblage.

Ma technique est plus simple, plus pratique et plus rapide. Au lieu de tricoter 2-3 rangs en plus, je passe simplement un fil contrastant dans les mailles avec une aiguille à broder. J’épingle mon col sur le pull et au fur et à mesure que les mailles sont assemblées, je fais coulisser ou je coupe mon fil.

Grâce à ce truc, je n’ai aucun risque de faire couler des mailles et je peux facilement étirer le col pour l’assemblage. Si je n’ai pas fini de le coudre, il suffit de refaire coulisser le fil dans l’autre sens et de nouer les 2 extrémités… dans le panier à tricot, aucun risque non plus que tout se défasse!

Edit mai 09: avec le temps je suis passée à la « vitesse » supérieure et maintenant je ne passe même plus de fil dans les mailles: j’utilise une aiguille circulaire avec câble flexible qui permet la même approche.

En remplacement des épingles, j’utilise des barrettes à cheveux (type sictus), ils en ont de toutes sortes chez Claire’s p.ex.


Anneaux marqueurs tricot : Eurêka !

anneauperle.jpg En tricotant la marinière pour bébé, j’ai eu une révélation: comment utiliser intelligemment des anneaux marqueurs fait soi-même.Autant joindre l’utile à l’agréable: voilà l’anneau marqueur aide-mémoire.

J’ai utilisé des clous et des perles de rocaille, alternant colorées et transparentes. Les transparentes représentent des rangs et les colorées des mailles… afin de repérer le type de diminution . Sur la photo, j’ai à droite 2 mailles tous les 2 rangs, puis 1 maille tous les 2 rangs et pour finir 1 maille tous les 4 rangs. A gauche, j’ai 1 maille tous les 6 rangs.

L’anneau se place en « butée » de diminution (si j’ai 11×2 mailles à diminuer, je place l’anneau après 22 mailles)…plus besoin d’instructions en permanence sous les yeux et je sais à tout moment où j’en suis.


Mais qué ce que cé que ce bintz ?

En attendant de pouvoir continuer mes essais de capecho (j’ai du commander de nouveaux lots d’aiguilles qui ne glissent pas…c’est fini l’alu! J’ai acheté les Brittany’s en bouleau.J’aurais bien choisi le bois de rose, mais c’est plus cher), j’ai persisté dans mes envies de marinière… mais je me suis laissée séduire par une version mini… autrement dit pour bébé.marinmelimelo.jpg …dans ce méli-mélo, on reconnait au moins les rayures .

J’ai tellement aimé le modèle de brassière de Phildar Tricotez Câlin automne-hiver 2005, que j’avais même préparé des photocopies pour les colorier de toutes les versions qui me plaisent. Je sais bien que je ne les ferai pas toutes (au moins une dizaine !), mais la marinière…il faut une marinière dans la garderobe d’un bout d’chou. (euh…on fait ce qu’on peut pour trouver des prétextes pour tricoter emoticone).

Voilà ma première version en vert (avec des laines bébé de Phildar). Les broderies du berceau ont été faites par ma mère, et la couverture en crochet par mes soins (une des rares choses que j’ai fait au crochet)

bbbrassireverte.jpg Euh…est-ce qu’on voit que j’aime le vert ?


Tempête de neige dehors, j’ai mon kit de survie

kitdesurvie.jpg Les flocons sont de retour sur le Jura.Quelle merveilleuse atmosphère quand il neige, et la luminosité est fantastique…mais le top, c’est qu’on a encore plus envie de cocooner et de tricoter. Je lisais le dernier article du blog de Val, et j’ai eu envie de ressortir ma collection de laines à chaussettes.J’aime en particulier celle de Opal sur le thème des tableaux de Hundertwasser.

Autrefois je détestais cette laine multicolore, mais maintenant j’adore. J’aime aussi explorer les possibilités autres que les chaussettes…je craquerai un jour ou l’autre pour les livres de Sandi Rosner  .

En cherchant des références sur cette laine, je suis tombée sur un site qui propose des ouvrages autres que les chaussettes faits avec Opal Hundertwasser.Un régal pour les yeux.

J’ai une pelote coloris 650 Der blaue Mond (la lune bleue) et une 637a Wartende Häuser (les maisons qui attendent).

Je pourrais faire une paire de chaussettes horizontales, mais en bonnet ça doit donner de beaux résultats aussi. Puis avec l’autre pelote, je ferais bien quelquechose pour mon loulou…certe ça fait assez hippie, mais la plupart des tricoteuses ne suivent pas la mode…on fait ce qui nous plait, na.


1...323334353637

alex- blog |
arnaguedon |
our land |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Tilob Party
| Au fur et à mesure
| PaRaZiTe uRbAiN